I. Naissance et propagation de la télé-realité



A. Les debuts de la télé-realité



L’ancêtre de la télé réalité se rapprochait de celle-ci grâce a des séries documentaires ou feuilletons, tel que “  an American family “ en 1973 qui décrivait la vie d’une famille aisée de Santa Barbara. La télé-realité commença vraiment en 1999. Ce fut une chaine privée hollandaise qui lança l’idée de filmer les épisodes en direct avec l’émission “ Big Brother “. Ce programme se présente sous la forme d'un jeu où 12 participants sont enfermés pendant plusieurs semaines sous la surveillance continue d'un système vidéo. Cette émission  s’inspira du livre 1984 écrit par George Orwell. Ce roman a lieu dans les années  1950, où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme. La liberté d'expression en tant que telle n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde ». Au domicile et sur les lieux de travail des membres du Parti, ainsi que dans les lieux publics, sont disposés des systèmes de vidéosurveillances pour surveiller leur moindre fait et geste. La télé-realité c’est donc fortement inspiré de ce concept et l’a reproduit.

                               



                                        










B. Le developpement de la télé-realité




Le concept de la télé-realité va très vite s’exporter dans de nombreux pays dont la France avec notamment l’émission  Loft story diffusé En 2001. La télé-realité  remporte un grand succès auprès de la population se traduisant par un taux d’audimat très élevé. Le bouche à oreille va aussi créer un véritable phénomène de société.

Par exemple, on peut voir dans le tableau ci-dessous que les émissions de télé-realité remportent un véritable succès auprès des téléspectateurs.

      

       

Téléspectateurs

Part d’audience

Star Academy

6,5 millions

36,5 %

Popstars

4,3 millions

20 %

 

Source : http://www.ecogesam.ac-aix-marseille.fr

 

 De plus, les enjeux commerciaux sont très importants pour les chaines de télévisions diffusant ces programmes. Effectivement ces programmes sont extrêmement rentables car leur cout de production est dérisoire ( une emission de télé-realité revient à 600 000 $, soit moins de la moitié du coup d'une serie televisée ). En effet, il n’y a pas de scenario, les personnages ne sont pas rémunérés et la mise en scène est minimaliste. Aussi, dans la plupart des émissions de télé-realité les personnages sont éliminés au cours du jeu par vote du public. Ce système de vote permet de rapporter beaucoup d’argent à la chaine car les auditeurs appellent pour sauver leur personnage favori. Bien sur, ces appels sont surtaxés.
Enfin, 
Grâce à la hausse de ses audiences, M6 a pu « augmenter trois fois de suite les tarifs des écrans publicitaires. » (Le Monde, février 2002). Lors de la finale de Star Academy le 12 janvier 2003, le prix des écrans publicitaires a progressé de près de 18 %. L’écran publicitaire précédant le début de l’émission a été facturé 53 360 euros. 

C’est pourquoi la télé-realité c’est rapidement propagé.

Dans le tableau ci-dessous, on peut percevoir le montant des recettes de ces différentes émissions en millions d’euros.

  

 

2001

2002

Accroissement

Loft story

76,2

123,8

+ 62 %

Star Academy

78, 3

113,4

+ 45 %

Popstars

20

32,2

+ 61 %

Koh-Lanta

6,6

16,7

+ 53 %

 

source : « Capital » - Plus c’est bête, plus ça rapporte » Novembre 2002





 

 

On peut remarquer que l’évolution de la télé-réalité s’est fait en trois temps. La première génération de télé-réalité emprunte à la fiction et au documentaire. On reconstruit la réalité à l'aide de témoignages et de reconstitutions d'événements. La téléréalité de la deuxième génération, elle,  s'internationalise. Au lieu de reconstruire la réalité, on l'observe. Enfin, La télé-réalité de la troisième génération est interactive. C'est-à-dire On génère la réalité grâce à des émissions coupées et montées. Les participants ne sont plus des gens ordinaires mais des acteurs qui jouent un rôle.

 

 

 

Générations

Première 

Deuxième

Troisième

            

apparition

1980

1990

1996

Format / contenu

Témoignages, reconstitutions d’événements

Enregistrement en direct

Le divertissement devient un jeu. Les émissions sont calculées, coupées montées.

Acteurs

Acteurs amateurs, présentateurs

Gens ordinaires

Acteurs amateurs voire professionnels

Type de réalité

On reconstruit la réalité

On observe la réalité

On génère la réalité

Sous genre

Mi-chemin entre nouvelles, divertissement et documentaire.

Journal quotidien

Jeux sportifs et relationnels

 





C . Quand la tele realité sort du petit ecran



Les producteurs des emissions de télé-realité ne se contentent pas du chiffre d'affaire dependant de l'audiance des emissions. Ils en veulent toujours plus. C'est pour cela qu'ils ont decidé de sortir du petit ecran en creant des produits derivés : « les produits dérivés liés aux émissions de télé-réalité représentent 30 à 40 % des recettes totales » ( Le monde du 29/10/2002 ) 
Ces produits derivés peuvent etre de toutes sortes : Accés aux fans clubs sur internet, telechargements de logos et sonneries, revues ( par exemple " star academy " ), vetements, produits alimentaires, albums; jeux videos ... 



15335-jeu-societe-star-academy-1secret story DS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :